Een broeder van de abdij van Westmalle tijdens een eucharistieviering

Une journée à l’abbaye de Westmalle

La vie monastique est sans doute la plus régulière au monde. C’est une existence de prière et de travail, d’introspection et d’engagement envers la communauté. Chaque jour, les moines se réunissent aux mêmes heures pour prier : il s’agit de la liturgie des heures. En outre, l’eucharistie et les repas sont également organisés à heures fixes. Toutes les autres activités sont programmées entre ces moments. Voyons à quoi ressemble une journée typique à l’abbaye.

Matin : démarrage tôt pour prier et travailler

La journée des frères commence tôt. Très tôt. Dès 4 heures du matin – avant même les premières lueurs du jour – ils se réunissent une première fois pour prier ensemble avant la veillée ou la vigile. Le petit-déjeuner est servi une heure plus tard et une possibilité de prière personnelle leur est offerte. Comme c’est le cas à chaque repas, des textes sont également lus pendant le petit-déjeuner. À 7  h, les frères prient à nouveau ensemble : la prière du matin – également appelée laudes – est la deuxième prière de la journée.

 

Ceux qui logent dans l’hotellerie de l’abbaye ne prennent leur petit-déjeuner qu’à 7 h 35. À cette heure-là, les frères sont déjà au travail : conformément à la règle de Benoît, ils mettent la main à la pâte. Leur travail peut revêtir plusieurs formes : certains s’occupent de la brasserie ou de la fabrication du fromage, tandis que d’autres effectuent des tâches administratives ou s’engagent dans des projets créatifs.

Plus tard dans la matinée, à 10 h 45, a lieu la troisième prière de la journée, appelée tierce. L’eucharistie est organisée en même temps que la prière du matin. Les frères commémorent alors la mort et la résurrection de Jésus. Vient ensuite le temps du silence, réservé à la lecture, à la prière et à la réflexion. Le silence est un élément essentiel de la vie à l’abbaye : la Parole de Dieu n’est exaucée que lorsqu’elle est totalement silencieuse.

L’après-midi : repos et silence, prière et travail

En semaine, les frères déjeunent à midi. Lorsque les hôtes pénètrent dans le réfectoire une demi-heure plus tard pour leur repas de midi, le repos commence pour les frères – il s’agit d’un autre moment de silence. À 14 h suit la prière de l’après-midi, none, et un peu plus tard, l’heure est à nouveau au travail.

Soir : la journée se termine tôt et le repos nocturne commence

Tout comme la journée commence tôt à l’abbaye, le soir y tombe tôt également. À 17  h  15, c’est l’heure de la prière du soir : les vêpres. Le dîner est servi à 18 h, et un temps de silence est de nouveau instauré trente minutes plus tard. La journée se termine à 19  h  30 avec les complies, le dernier moment de prière partagé de la journée. Vers 20  h, le Père Abbé bénit les frères à la sortie de l’église. Ensuite, les frères se rendent chacun dans leur cellule pour y passer la nuit. Chaque cellule est une petite pièce simplement meublée d’un lit, d’un bureau et d’un lavabo.

Horaire adapté le dimanche

Le dimanche est un jour spécial pour l’Église catholique et donc aussi à l’abbaye. L’emploi du temps quotidien diverge par conséquent légèrement à certains moments. Par exemple, il n’y a pas de travail le dimanche (à l’exception des travaux nécessaires) et davantage de temps de silence sont instaurés. Dès lors, le dimanche est principalement consacré à la lecture, à la réflexion individuelle, à la méditation ou à la prière personnelle en silence. A 12 h 15, un moment de prière supplémentaire est également prévu – la prière de midi ou sexte – tandis que la prière de l’après-midi est supprimée.

This site is registered on wpml.org as a development site.